000002-0816

Antoine Bernard, Vitrail, Grenoble vers 1900

Utilisé

Vitrail Art Nouveau, Femme à la Lyre, Antoine Bernard, Grenoble, Vers 1900

Ce rare vitrail est un hymne à la beauté, à l’amour pur et aux Alpes. Une jeune et belle femme joue de la Lyre sur la rive d’un lac paisible au pied des Alpes. Elle porte une couronne de lauriers ornée d’une Edelweiss et d’un nœud rouge. Ses longs cheveux blonds flottent aux vents. Son visage angélique est auréolé de lumière, le ciel est bleu. Il pourrait s’agir d’une représentation, à la manière d’une Sainte, d’une personne chère disparue qui chérissait l’Art de la musique et la plénitude des Alpes. Ce paysage est encadré d’un entrelacs de feuilles et de plantes : Edelweiss, Rhododendrons, chardons. L’ensemble est traité un peu à la manière des préraphaélistes anglais comme John William Waterhouse ou encore Edgar Maxence.

Antoine Bernard (XIX-XXème), maître verrier grenoblois

Antoine Bernard est connu pour ses vitraux représentant des scènes religieuses ornant de nombreuses églises. On peut citer par exemple l’Eglise de Chirens en Isère. Un grand nombre de ses œuvres sont aujourd’hui classées monument historique. Le vitrail que nous proposons provient sûrement d’une commande spéciale faite pour un hôtel particulier. Ce vitrail est à la croisée des chemins, on peut y reconnaître différentes influences : Néoclassicisme, Art Nouveau, Symbolisme ou encore Préraphaélisme. Une des originalités est d’avoir comme cadre les Alpes. C’est extrêmement rare. On y retrouve toute la symbolique de ces montagnes: les neiges éternelles, la montagne, le lac, les forêts de pins, le chardon, le rhododendron, le laurier ou encore l’edelweiss.

 

A noter qu’il pourrait aussi s’agir d’une représentation de Sainte Cécile (Cécile de Rome). Nous avons pensé qu’il s’agit plutôt d’une œuvre profane pour les raisons suivantes :

- Nous n’avons pas trouvé de lien particulier entre Sainte Cécile, « sainte patronne » des musiciens et des luthiers, avec les Alpes

- L’intitulé du cartouche "In Alpinis Montibus Musarum Amica" nous semble inapproprié pour parler d’une sainte

 

La légende de l'Edelweiss

 

Au-dessus des neiges éternelles vit une Dame Blanche d’une grande beauté. Cette Reine des Neiges est la prisonnière d’une horde de lutins armés de lances de cristal. On dit qu’un chasseur ou un alpiniste qui rencontre par hasard la Dame Blanche tombe sous son charme. Fasciné et inconscient du danger il monte alors toujours plus haut tentant de la suivre. Lorsque ce dernier se retrouve en difficulté, les lutins l’attaquent et le précipitent dans le vide. Alors, la Reine des Neiges, triste, se met à pleurer. Ce sont ces larmes qui en touchant le sol se transforment en fleurs edelweiss. 









Avis

Note 
03/10/2016
Vitrail

Superbe!

Donnez votre avis !

Donnez votre avis

Antoine Bernard, Vitrail, Grenoble vers 1900

Antoine Bernard, Vitrail, Grenoble vers 1900

Vitrail Art Nouveau, Femme à la Lyre, Antoine Bernard, Grenoble, Vers 1900. Ce vitrail exceptionnel est un hymne à la beauté, à l’amour pur et aux Alpes. Ce vitrail est à la croisée des chemins, on peut y reconnaître différentes influences : Néoclassicisme, Art Nouveau, Symbolisme ou encore Préraphaélisme.









Accessoires

11 autres produits dans la même catégorie :